• Article 19 décembre 2013 modifié le 31 décembre 2013.

    - Blog de Jean Louvel - un Crestois déchaîné -

    •  Bien joué Monsieur le Député Maire:

    vous commandez le

    centre aquatique en imposant un P.P.P.,

    coût estimatif: 14 000 000 €,

    déficit annuel estimatif: 500 000 € ;

    • la Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans - Coeur de Drôme paiera, au regard de ses nouvelles compétences "sport" et "tourisme";
    • c'est le principe du Partenariat Public Privé: une "location" hors de prix et de longue durée qui évite au décideur de financer le coût par l'emprunt;
    • au final la Communauté de Communes héritera du cadeau empoisonné sans en avoir fait le choix, tandis que les électeurs de Crest voterons en conséquence pour avoir cet équipement.

     

    Hors: extrait LE MONDE | 06.11.2013 - par Bertrand Bissuel:

    ""Très en vogue sous le quinquennat de précédent, les contrats de partenariat public-privé (PPP) ont vu leur nombre dégringoler depuis un peu moins d'un an. Sur les dix premiers mois de 2013, dix-sept projets ont été attribués (six par l'Etat et onze par des collectivités locales) contre trente-six de janvier à octobre 2012, d'après les derniers chiffres de la Mission d'appui aux PPP.""

    On peut donc raisonnablement s'interroger sur l'intérêt d'initier ce type de contrat à Crest en décembre 2013,

    alors même que la décrue des contrats P.P.P., est attribuée à l'approche des prochaines échéances électorales municipales.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique